---

"La vie est l’ensemble des fonctions qui résiste à la mort." 

Marie François Xavier Bichat, biologiste

 

Et si résister à la mort consistait,

en ce mois d'août

 à affirmer le farniente, les transgenres et... les journalistes ? 

Et en Épilogue : le communiqué de presse de l'événement de l'automne : "Quel super parent êtes-vous ?"

(disponible sur simple demande)

Le mois prochain, je laisserai le physicien Stéphane Douady témoigner d'un étrange phénomène, décrit auparavant par Darwin et Marco Polo, "Le chant des dunes". Et aussi le murmure des glaces...

 

---

Oui le farniente c'est l'ennui en provençal. Je vois souvent des enfants courir toute l'année, avec des agendas de ministre. Une activité sportive collective, une activité sportive individuelle, une activité artistique, une activité musicale... Comment résister ?

Vous le savez bien : en montrant l'exemple : stop ! Arrêtez-vous. Flânez, musardez, flemmardez, traînez, fainéantez, flânochez, badez, paressez, lambinez, badaudez avec plaisir... et les enfants apprivoiseront le vide avec bonheur. 

Thomas Beatie avec sa fille. Femme devenue homme après réduction mammaire et traitement hormonal, il a pu mener 3 grossesses à terme. Si la France a été le 1er pays en 2010 à retirer le transsexualisme de la liste des affections mentales (l'OMS, le 18 juin 2018), notre pays ne reconnait pas le "sexe neutre"; contrairement aux Etats-Unis, Canada, Pays-Bas, Allemagne, Népal, Thaïlande, Australie, Inde et Nouvelle-Zélande. A voir : la fiction "Laurence Anywayset le documentaire "Entre deux sexes" A lire le dossier "Combien y a-t-il de sexes ?" du CNRS.

Le transgenre concerne les personnes dont l'identité sexuelle psychique ne correspond pas au sexe biologique. Certaines de ces personnes ne souhaitent pas  choisir un sexe plutôt qu'un autre et revendiquent la mention "sexe neutre" ou "X" ou "O" (pour Other, troisième genre), sur leur papier d'identité. Le plus important à mes yeux est l'arrêt des interventions chirurgicales sur les bébés et enfants intersectés. Seul l'adulte concerné peut en décider, à sa maturité. 

Juillet 2018, nous avons eu un festival d’articles dans la presse. Pas moins de 3 en une semaine + FRANCE 3 en février 2018. Je tiens à citer et à remercier les journalistes locaux qui maintiennent coûte que coûte une qualité éditoriale face aux pressions de toutes sortes, bravant au quotidien les risques d'auto-censure et de démotivation. Pour en savoir plus.

• " La voie des nouveaux couples qui enfantent ", # NOUS par Valérie Duparc et Karine Michel, en haut et en bas à gauche

• " Quel super parent êtes-vous ? ", VAR MATIN par Claude Serra, en bas à droite

• " La référence mondiale du Clean Langage accueillie à Toulon ", VAR MATIN Toulon par Claude Serra

• « Maternité enchantée », France 3

par Sophie Accarias, en haut à droite. 

Comment, chacun à son échelle, peut-il lutter ? “Le truc qui peut donner de l’espoir c’est que des grands titres s’écroulent à force de vendre de la soupe. C’est comme la bouffe, on peut aussi choisir de manger bio. Il faut donner de l’argent aux personnes qui garantissent une indépendance éditoriale. Si on veut une vraie info, il faut la financer. Le succès de Mediapart est intéressant à ce sens!”. Jean-Baptiste Rivoire

Que dire à des jeunes journalistes qui commencent leur métier dans ce contexte? 

“Je pense qu’il y a un boulevard pour faire du vrai journalisme, mais à un moment donné, il faut arrêter de faire semblant de ne pas savoir qui nous paye. D’où vient l’argent, c’est important. Si on veut faire de la vraie info, il faut être payé par son public. Alors certes, peut-être un peu moins… Mais je pense que, justement, le public n’en peut plus de l’info insipide des puissants. La preuve: dès que c’est un peu libre, ça rencontre un succès fou”. Jean-Baptiste Rivoire

 

Les clefs de la parentalité 

du 23 au 28 octobre 2018

au Revest-Les-Eaux

 

Professionnels et intervenants petite enfance, parents et futurs parents.

 

L’association « Naître enchantés » et la commune du Revest-les-Eaux créent l’événement pourtout savoir sur le développement de l’enfant à la lumière des récents développements en neurosciences avec :

• La première exposition nationale sur la petite enfance et la parentalité. INTERACTIVE, PEDAGOGIQUE, INNOVANTE AUTOUR DE 5 THEMATIQUES : Naître et tisser des liens, Jouer et communiquer, Bien vivre au quotidien, Agir tôt, Tout un village pour élever un enfant

• 1 journée pédagogique offerte à tous les professionnels de la Petite enfance TPM, animée par l’association EduEnsemble. Pour la première fois, les dernières découvertes scientifiques et les récents travaux de l’OCDE créent UNE CONVERGENCE des avis au sein de la communauté des professionnels de la petite enfance et des chercheurs

• Des ateliers et apéros « Tchatche » sur les SUJETS DE PREOCCUPATION LES PLUS COURANTS* : accouchement sans peur, alimentation, devoirs à la maison, comportement des enfants, les « Dys », gestion des conflits, gestion des nouvelles technologies

• Trois conférences : « Une éducation sans violence, pourquoi et comment ? », Oliver Maurel (fondateur de l’Observatoire de la Violence Educative ordinaire), « Naître enchantés à l’hôpital, la double gageure », Magali Dieux (pionnière de Naître enchantés par l’Expression Vocale Ajustée), « Comprendre et accompagner les émotions de nos enfants », Marion Launay (Educatrice Montessori et consultante en parentalité créative).

La petite enfance, un enjeu national et local d’avenir : quelques chiffres

85% de la maturation cérébrale intervient dans les 5 premières années de la vie[1]

77 % des parents se déclarent en difficultés avec le comportement de leur enfant[2]

1 € investi dans la petite enfance évite 10 € dépensés pour lutter contre le décrochage scolaire[3]

« Je souhaite donner une image festive, ludique de la formation des adultes et je souhaite également décaler l'image stigmatisante, culpabilisante du parent incompétent. « Les clés de la parentalité, Quel super parent êtes-vous ? » se veut une opportunité de partages de connaissances entre parents et d’échanges de savoirs scientifiques entre professionnels  dans une ambiance détendue et joyeuse »

Magali Dieux, présidente de l’association Naître enchantés 

 

L’association Naître enchantés a pour objectif : accompagner les communes, les professionnels et les parents dans une démarche innovante et valorisante pour tous.

CONTACTS

Présidente et responsable pédagogique magali.dieux@naitreenchantes.com

Pilotage, responsable des opérations celine.rinaudo@naitreenchantes.com

Coordinateur : Christophe Gérard christophe.gerard@naitreenchantes.com

Mairie de Le Revest

Claude Serra c.serra@lerevest83.fr

 

[1] America’s Edge Rand Corporation et le National Institute for Early Education Research

[2] Haut Conseil de la Famille, juin 2016

[3]Ecole d’économie de Chicago, 2011-17

---